Ville de sucre – 2015

IMG 1147= - Ville de sucre – 2015

Donc, ami lecteur, une année de plus a passé. Notre princesse Louisa a grandi et a bientôt 17 ans accomplis. C’était le moment de Noël – le temps des transformations magiques, le temps de fête … et Louisa a décidé de partir en voyage. Quand elle était une petite fille, son parrain Fler lui avait beaucoup parlé d’un lieu extraordinaire – la Ville de Sucre.

C’est là qu’a décidé de partir notre Princesse.

Après avoir fait ses adieux aux parents, Louisa s’est mise en route. Les aventures nouvelles l’attiraient en remplissant son âme du sentiment de joie et de changements prochains.

Sortie de la porte de son royaume, la jeune fille a perdu contenance, elle a compris que ne savait pas où aller… Louisa s’est assise sur une pierre et est restée pensive. Elle avait bien envie d’être grande, de regarder l’univers mais que faire??? Où aller???

Soudain elle a vu la Fourmi courir juste devant ses pieds.

Pourquoi ne pas lui demander? Mais comment? Elle est pourtant une fourmi – elle ne me comprendra pas!

IMG 1151= - Ville de sucre – 2015

«La Fourmi!» l’a interpellée Louisa. Et quel miracle! La fourmi s’est arrêtée, l’a regardée et a déclaré: «Qu’est-ce que tu cries? Je t’entends très bien!»

Louisa est demeurée complètement interdite! Elle peut parler à la Fourmi!!

«N’aie pas peur, c’est le magicien Fler qui t’a offert ce don, pour que tu n’avais pas peur toute seule en voyage! Cherches-tu la Ville de sucre? Viens avec moi, je vais te montrer le chemin» a-t-elle répondu.

Éperdue de joie, Louisa a sauté sur ses pieds, a pris la Fourmi dans ses mains et s’est mise à marcher gaiement par le sentier.

IMG 1321= - Ville de sucre – 2015

– Raconte-moi de cette ville, a demandé la jeune fille. «Est-il vrai que les bonhommes merveilleux sucrés y vivent? Ils vivent dans les châteaux de sucre, dorment dans les lits de caramel, s’enveloppent de la couverture de la barbe à papa?

– Oui, c’est tout à fait vrai, – a soupiré la Fourmi. – C’est aussi vrai que dans la ville ils ont le sucre semoule au lieu de l’herbe, leurs châteaux sont construits de la brique de sucre, au lieu de la nourriture ils boivent l’eau de sucre. Mais maintenant tout a changé, les bonhommes de sucre se sont tombés dans un grand malheur!

– Qu’est-ce qui est arrivé? s’est écriée Louisa.

Tout allait bien naguère encore, les habitants de la ville de sucre extrayaient le sucre semoule et l’échangeaient contre l’eau. Tout le monde était content.

Mais le roi cruel a accédé au pouvoir, a ordonné de construire une haute palissade piquante du caramel autour de la ville magique et a ordonné de ne pas laisser entrer personne à la porte sous peine de la hart.

– Mais pourquoi??? – Louisa a failli pleurer. – Pourquoi le roi est si cruel?

– Je ne le sais pas… La Fourmi a promptement sauté de la main. – Eh bien, salut, je ne peux pas aller plus loin… – Et elle a disparu dans l’herbe haute…

– Où donc dois-je aller? – Louisa n’a eu que le temps de lui crier.

Marche de l’avant jusqu’au moment où tu verras de hauts toits blancs des châteaux… – a entendu la jeune fille de loin.

Chagrinée que son ami l’a quittée, elle a cheminé plus loin toute seule. Et soudain elle entend quelqu’un gazouiller aux oreilles: «Louisa, ne crains pas, je t’aiderai!»

Elle regarde, mais c’est un petit Moineau qui vole côte à côte. «D’où sais-tu comment je m’appelle?»

IMG 1322= - Ville de sucre – 2015

Tous les bêtes, oiseaux et insectes savent comment tu t’appelles et où tu vas. Le magicien Fler a demandé de t’aider!

Louisa a mentalement remercié son Parrain encore une fois.

– Raconte-moi, qu’est-ce qui s’est passé dans la Ville de sucre? Pourquoi le roi est si cruel?

Bien, je te raconterai. En réalité le jeune roi n’est pas cruel et méchant! Quand le vieux Roi mourait, il léguait à son fils de gouverner honnêtement et justement, avoir soin des habitants – des bonhommes sucrés – et ne pas les laisser offenser à personne.

Il léguait aussi la recette de production de la barbe à papa, et c’est un processus chimique très complexe et il faut le suivre très attentivement.

Le jeune roi se tourmentait pour la mort de son père à un tel point qu’il a cessé de s’occuper tout à fait des affaires du royaume.

Et peu à peu des changements ont commencé. Le royaume sucré était toujours ouvert pour les visiteurs, les foules immenses des badauds faisaient la navette partout. Les rues sont devenues sales, le sable blanc comme neige est devenu de couleur grise cendrée, sur les murs des châteaux blancs étincelants des graffitis laids ont apparu. En somme, en un temps très court la Belle ville a commencé à se transformer au lieu de pèlerinage sale, piétiné par les touristes, – a soupiré le Moineau.

Mais le pis est qu’au laboratoire de la production de la barbe à papa quelque chose s’est passé aussi. Tous les habitants, les ministres et le Roi utilisent partout cette barbe à papa: on la mange, on s’en couvre quand il est froid. De jour en jour tout le monde devient plus mauvais, et la cruauté fait la boule de neige.

Le coeur du Roi devient de plus en plus semblable au glaçon figé.

Il a signé l’ordonnance de formation des détachements militaires, a nommé les généraux qui apprennent aux bonhommes de sucre à tirer, à tuer les autres!!!

Le Moineau s’est tu d’un air chagrin. Louisa écoutait et n’en croyait pas ses oreilles: «Comment une chose pareille pouvait-elle se passer?»

La jeune fille s’est tout à fait découragée. Elle regardait tristement les aiguilles des Châteaux blanches comme neige.

– J’ai entendu dire qu’un grand Hibou Sage habite non loin d’ici. Peut-être, il nous suggère que faire? s’est ranimé le Moineau après avoir longuement réfléchi.

Bien sûr, courons plus vite! la Princesse est renée à l’espoir, et les amis se sont lancés à chercher le Hibou Blanc.

IMG 1394= - Ville de sucre – 2015

Paraît-il, le grand Oiseau Blanc les attendait. Il a écouté le récit confus. Il les a regardé des yeux spirituels tristes:

Vous êtes venus bien à l’heure, il s’en est fallu quelques jours que personne ne sauve déjà la Ville de sucre. La production de la barbe à papa c’est un processus très complexe. Il faut respecter toutes les habiletés de la recette ancienne. Si on commet une erreur la Barbe à papa devient funeste. La production est sortie hors de contrôle, et voici le résultat. Il n’y a que cet élixir magique qui puisse aider. Prenez-le. Si vous réussissez à pénétrer dans la ville, versez-le au puits central, et l’action meurtrière commencera à s’affaiblir petit à petit, et la raison reviendra aux pauvres habitants. Mais c’est toi seule et la chaleur de ton Âme qui peuvent aider le Roi pauvre.

Mais vous devez vous dépêcher! Quelques heures encore et personne ne pourra pas déjà les aider!

Ayant empoigné la boisson magique, Louisa et le Moineau ont couru en arrière. Ils ont accouru vers la palissade haute et ont compris que ce n’était pas facile de se trouver dans la ville. Que faire?

Le Moineau seul ne peut pas lever la bouteille lourde, et la Princesse ne peut pas escalader une palissade haute. Dès qu’ils se sont figés de perplexité de nouveau, ils ont vu les fourmis courir et les moineaux voler à leur rescousse. Les fourmis ont ficelé la grande bouteille des brins d’herbe, et la volée des moineaux l’a saisie, a transporté par-dessus la palissade.

Après avoir versé tout le liquide au puits central, ils ont rebroussé chemin.

Il a déjà commencé à faire sombre, et les amis fatigués ont sombré dans un sommeil agité.

Le matin les a rencontrés par le soleil vif qui luisait si fort que la palissade piquante a commencé à fondre. Louisa regardait le coeur défaillant les changements qui se passaient. La porte du Château de Sucre s’est ouverte, le Jeune Roi est sorti à la rencontre de Louisa.

– Bonjour!

Bonjour! –a répondu Louisa comme un écho. La jeune fille a pris les paumes glacées du Roi dans ses mains chaudes. De ce regard chaud, du frôlement chaud de ses mains, son coeur figé glacé a commencé à fondre, et tout autour a scintillé par la multitude de feux multicolores comme en rêve magique…

Le regard chaud a une force surprenante – il nous offre une sensation particulière qui donne les forces de Vivre, de Croire et d’Aimer!